sidow

Sidow, mon chat âgé d´un an, a vraisemblablement fait une chute (d´un arbre ou d´un toit). Il est rentré il y a deux soirs la tête basse et ne pouvant pas poser sa patte arrière droite au sol. Il tremblait de partout , crachait et feulait quand je touchais sa patte ( pied, talon , cuisse).

Puis il s´est calmé et laissé faire en grognant et mordillant un peu, un peu beaucoup parfois : rien aux coussinets, les deux pieds rigoureusement semblables (pas d´enflure, pas de tendons douloureux ; en massant doucement le dessous des pieds il se détendait). Pas d´induration à la cuisse, ni d´ecchymose, par contre douleur près hanche droite en passant les mains sous les deux cuisses.

Pris rv chez un vétérinaire : on avait pensé luxation de la hanche, la radio a montré une fracture du col du fémur .

En bon commercant  (je n´ai pas de cédille sur ce clavier), il a proposé la Cageo-Thérapie* et ses inconvénients multiples, puis la Voie Royale : l´Opération , n´est-ce pas bien sûr .

Est-il utile de préciser que j´ai opté pour la CT ?

* Cageo-Thérapie : enfermer le chat dans un espace le plus réduit possible, genre lieux d´aisance pour humain (je cite le vétérinaire) : on sent de suite dans ce choix, le dégoût nécessairement induit pour conduire le pigeon ( moi ) vers le lieu d´exécution caissière . On suppose que Louis le onzième soignait de la sorte les pauvres hères qu´il enfermait dans ses "fillettes", je médis sans doute.

 Mais la scp G...C...L..., et les autres , n´ont fait aucun serment,  . Et en même temps, le serment d´Hippocrate est-il toujours garant de quoi que ce soit , d´nos jours ?

De ces faits, et depuis hier,
Sidow, mon merveilleux matou ,
car c´est bien  ce qu´il est,  vous qui participez à ce forum ne ne me contredirez pas ( ou à vos risques et périls ) car je  sens chez vous tous une vraie conscience que les autres espèces ont les mêmes droits que la trop souvent détestable  espèce humaine,
mon merveilleux matou, disais-je, est  calmement allongé dans ma chambre, le regard plongé vers l´intérieur, tel le moine zen moyen.

Il lui a été prescrit des anti-douleurs qui - dit le vétérinaire - en lui faisant "oublier qu´il a mal", l´inciteront sans doute à bouger et de ce fait , risqueront de  retarder voire d´ empêcher le processus de recalcification -

toujours tenter de diriger le pigeon ( moi ) vers le choix de l´opération  .

J´ai suggéré la division par deux des anti-douleurs , afin d´inciter mon chat à bouger le moins possible, la réponse a été   : " ah-mais-ma-bonne-dame-ca-ne-se-passe-pas-comme-ca "...

CQFD

Je vais aviser au jour le jour, certainement diviser la dose de f...  AINS par deux, voire ne pas la lui infliger .
Parallèlement, je vais m´informer de tout ce qui peut concourir à une réparation dans les meilleures conditions .

Vos conseils sont tous bienvenus et même attendus:

bien à vous

bande de rebelles !

manee

J´ai posté ce billet sur un forum , un peu remontée contre la charmante-remplacante et un des patrons d´un ARA (Atelier de Réparations pour Autres-espèces-que-l´humain)

Pour information,

La consultation, le tranquilisant, la radiographie, le détranquilisant, l´anti inflammatoire non stéroidien, la tva :

120... j´vous l´fais à 120

Et si Voie Royale?( qui me fais penser à  Suite Parentale, pas d´erreur, nous sommes dans le domaine des espèces sonnantes et trébuchantes ) :

400... vous m´devrez 400

j´espère pas

Le vétérinaire m´a gentiment dit  "à bientôt " 

  je n´ai pas pu me retenir de lui répondre, avec le sourire, que je ne le souhaitais pas.

Le maladroit

J´ai fini.


Post-scriptum : " Je suis un chat ", de Natsume Soseki

Celles et ceux qui l´ont lu  sont maintenant des chats

Les autres y gagneraient