Ce minuscule et spartiate point géographique sur la planète fut une fois encore (ça me rappelle une histoire d'étable...) le centre de rencontres  inopinées, invisiblement mais réellement reliées entre elles. De quoi vous faire frissonner ou croire à ... quelquechose .

un village
le_village

allumé le soir, pendant quelques minutes, par Râ (un des noms utilisés par dieu qui, tout le monde le sait, est schizophrène) et ses cracheurs de feu :
le_village1

une mare...
mare

...à double fond
mare1
(le nom de son locataire commence  par "Di" - mais non, Dieu, c'est pas toi!...toi, tu es le propriétaire)

un drôle de gardien
cerb_re

évidemmment qu'il fait peur...!
.....et bah t'avais qu'à pas l'embaucher !!! (je m'chamaille souvent avec dieu)

et une grange au milieu des noyers
lagrange

...et je ne trouve pas le fil menant aux  belles routes du lot ou K et moi-même furent conduites telles des reines d'angleterre ( ah, qui est cette mystérieuse K ?...eh bah non ! perdu, mais on en reparlera si tu persistes myblog ) Toujours pas de fil, malgré ma tentative de diversion...(dieu tu fais la gueule ? t'aimes pas que je t'appelle Râ ?)

ayé, merci mon dieu

Donc , (j'vais y arriver !)des présents, apportés des quatre coins cardinaux, furent déposés aux pieds de nos hôtes, qui nous le rendirent au centuple, et notre ost au nombre de sept ( comme les sept nains, bravo klèron) et toujours à la recherche du graal pourvu qu'il soit rempli de loupiac, pélerina joyeusement de gourdon à cahors, de collonges-la-rouge à souillac, de carennac à saint-cirq-la-popie ; récupérant l'une dans une gare, perdant puis retrouvant les autres au gré des avaries mécaniques


mac
(pendant que d'autres encore pensaient aux soirs frisquets et à l'alimentation du cantou)

ballade6ballade5ballade
ballade2ballade3ballade1
la pierre de collonges-la-rouge ressemble à un tuffeau ferrugineux (d'ou sa couleur)

Les ruelles étaient encore tièdes, l'air de midi sentait les pommes de terres sautées à la graisse d'oie et  le pécharmant ( un vin, et non un borborygme de charme) emplissait nos coupettes.

art

art1

et voilà, c'est raté...c'était un joli reportage et tu me flanques deux photos pourraves d'"art brut", sous prétexte que l'art est d'essence divine ?! dieu je regrette de te le dire, mais là tu chies dans la colle...
pardonnez-lui car il ne sais pas ce qu'il fait 
P.S. : cliquez sur les photos pour les agrandir, elles sont pas mal, parceque même si c'est dieu qui les a prises, c'est mon appareil photo, ...quand même...